À la loupe
17 mars 2023

Comment l’agriculture a bouleversé l’humanité

Amorcée grâce à un réchauffement climatique, l’agriculture est apparue pour la première fois au Proche-Orient voici plus de 10 000 ans. Progressivement diffusée sur l’ensemble des continents, elle a entraîné un boom démographique et des innovations techniques. Le passage à l’agriculture a aussi eu des répercussions négatives sur la santé humaine.

Pourquoi on en parle

L’agriculture et le mode de vie sédentaire se sont répandus de l’Anatolie (dans l’actuelle Turquie) à l’Europe dès le VIIIe millénaire avant notre ère, a confirmé une étude parue le 1er mars dans la revue Nature. Selon les scientifiques, la migration des premiers agriculteurs vers l’Europe a poussé les chasseurs-cueilleurs à se retirer vers la bordure nord de l’Europe. Les deux groupes ont ensuite cohabité pendant environ 3 000 ans. Pour parvenir à ce résultat, l’équipe de recherche a analysé les génomes de 356 chasseurs-cueilleurs provenant d’ossements (crâne, dents, etc.) répartis en Europe et en Asie mineure. Il s’agit du plus grand ensemble de données sur le génome des chasseurs-cueilleurs européens jamais étudié. Les chercheurs ont découvert que les individus européens vivant à cette époque n’avaient pas le même patrimoine génétique (couleur de peau, immunité et métabolisme différents). Mais ils partageaient tous une même culture préhistorique, caractérisée par la construction d’outils en silex et de figurines en ivoire ou en calcaire représentant des femmes.

En schéma

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.science pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte