14 novembre 2022

Dans Brief.science cette semaine, on vous explique les volcans sous-marins, on vous étonne avec la découverte de la plus grande prairie sous-marine au monde grâce à des requins et on vous raconte comment des scientifiques ont pour la première fois fait des expériences avec le vide.

Doses de science

Fabriquer du sang

Deux patients ont reçu pour la première fois des transfusions de cellules sanguines (globules rouges) cultivées en laboratoire, selon un communiqué publié lundi dernier par l’agence publique de santé britannique. Les deux participants n’ont présenté aucun effet secondaire indésirable, précise l’agence. L’essai clinique doit se poursuivre sur une dizaine de personnes. L’objectif des chercheurs est de produire des cellules adaptées à chaque groupe sanguin, pour compenser le manque de dons du sang et pour aider les personnes nécessitant des transfusions sanguines régulières.

Vagues de chaleur

Les décès liés aux vagues de chaleur et aux maladies infectieuses devraient « augmenter considérablement » en raison du changement climatique, selon un rapport publié mercredi dernier par l’Agence européenne pour l’environnement, une agence de l’UE. Les vagues de chaleur représentent chaque année le plus grand nombre de décès associés à des phénomènes naturels en Europe. Leur fréquence augmente en raison du changement climatique. Celui-ci accentue également la propagation vers le nord de certains moustiques et tiques vecteurs de maladies infectieuses (dengue, chikungunya, etc.). Le rapport propose des solutions pour protéger les populations vulnérables, comme le « verdissement urbain » ou une meilleure conception des bâtiments.

Impacts des engrais

L’usage d’engrais peut perturber la capacité des insectes pollinisateurs comme les abeilles à identifier les fleurs, selon une étude publiée mercredi dans la revue PNAS Nexus. Les fleurs émettent un faible champ électrique qui permet aux insectes pollinisateurs de les identifier, ainsi que de déterminer la présence de nectar. Or les engrais provoquent une perturbation de ce champ électrique émis par les fleurs pendant 25 minutes en moyenne après le début de l’exposition. C’est la première fois qu’un lien est établi entre l’utilisation d’engrais et la capacité des pollinisateurs à identifier les espèces florales.

À la loupe

Le volcanisme sous-marin

La grande majorité des volcans de notre planète sont immergés sous une mer ou un océan. Les éruptions volcaniques sous-marines contribuent au renouvellement de la croûte terrestre et à la création d’îles. La formation de tsunamis est le plus gros risque lié à ces volcans.

Pourquoi on en parle

Le nuage de cendres issu de l’éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga, survenu le 15 janvier dernier dans la région des îles Tonga, dans le sud-ouest de l’océan Pacifique, a atteint une altitude de 57 kilomètres, selon une étude américaine publiée le 3 novembre dans la revue Science. C’est la première fois que la présence d’un nuage volcanique est détectée au niveau de la mésosphère, située à 50 kilomètres du sol, soit plus de trois fois l’altitude à laquelle les avions volent. Les scientifiques ont utilisé des images provenant de trois satellites situés dans le sud-ouest de l’océan Pacifique. L’éruption, l’une des plus importantes de ces dernières décennies, a provoqué un tsunami dans les îles Tonga et sur de nombreuses côtes du Pacifique, faisant plusieurs morts et des milliers de sans-abri. Des vagues de plusieurs mètres de hauteur ont touché les côtes japonaises et américaines. L’onde de choc produite par l’éruption a été enregistrée jusqu’en France, à 17 000 km des îles Tonga, par des appareils de mesure météorologique.

En schéma

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.science pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte